Conseils implantation mais

Conseils implantation mais

Comment optimiser son implantation maïs ?

Le retrait législatif des traitements de semences insecticides engendre une large réflexion sur la phase de semis.
Optimiser son implantation maïs, c’est réussir son semis mais pas seulement...

Au sein d’ADVANTA®, nous avons depuis longtemps la conviction que l’implantation du maïs est un stade clé pour améliorer la compétitivité du maïs dans les exploitations.

Ainsi nous vous proposons une dynamique de points de vigilance, d’outils et de services issus de notre R&D, de points forts génétiques pour proposer des solutions sur cette phase d’une extrême importance.

implantation vigueur mais

PACK IMPLANTATION : 10 actions pour maximiser vos chances de réussir votre CULTURE DE maïs

cercle pack implantation 2020

Action n° 1 : Gestion de l'interculture

Outre l’aspect réglementaire qui oblige à implanter des couverts afin de piéger les nitrates, l’implantation d’un couvert d’interculture présente des intérêts agronomiques qui apportent un bénéfice à la culture suivante grâce à des choix appropriés.
Les légumineuses sont de bonnes cultures intermédiaires pour le maïs, avec un effet positif sur la fertilisation (azote), contrairement au ray-grass d'Italie qui pourra avoir un effet depressif sur l'azote et sur les réserves hydriques si sa destruction est trop tardive. 
En règle générale, le couvert doit être détruit 60 jours avant les semis du maïs pour ne pas entrainer de conséquences négatives sur le rendement. 
Des attaques de mouche du semis peuvent parfois être rencontrées en cas de destruction tardive du couvert végétal. 
Les crucifères peuvent également avoir un effet négatif, amoindri toutefois par une destruction précoce. 

Action n° 2 : Préparation de sol et fumure parcelle

Anticiper les apports d'azote organique

Le maïs valorise particulièrement bien les engrais de ferme, et dans les zones d’élevage sa fertilisation repose essentiellement sur des apports de fumiers et lisiers.

Si le phosphore et le potassium des fumiers sont bien valorisés, l’azote requiert quelques précautions sur les dates d’épandage pour une assimilation optimale. En effet, l’azote organique a besoin d’être minéralisé pour être absorbé par la plante. Les fumiers doivent donc être apportés un mois et demi à deux mois avant le semis pour que l’azote soit disponible au bon moment pour la culture, voire plus pour des fumiers très pailleux. Un apport de 30 à 40 unités d’azote minéral peut être utile (dont une part apportée par l’engrais starter de type 18-46-0) dans les sols peu pourvus.

LES BESOINS DU MAÏS DEVIENNENT IMPORTANTS À 8-10 FEUILLES, IL EST DONC CRUCIAL QUE L’AZOTE DES FUMIERS SOIT DISPONIBLE À CE MOMENT.

Action n° 3 : Choix de la bonne densité

En maïs, la densité est le premier facteur de rendement. Il est donc important de bien choisirsa densité en fonction : 

  • de la précocité
  • de la destination (grain/fourrage)
  • du potentiel de la parcelle (notamment la réserve en eau)
  • des pertes à la levée liées aux conditions pédo-climatiques

Action n° 4 : Bon choix de date de semis - Adéquat Semis

La précocité des semis reste un levier essentiel pour la compétitivité des maïs ; pourtant il ne faut pas confondre vitesse et précipitation !

Objectifs :

  • Assurer un lit de semences propice à 1 levée homogène et rapide
  • Assurer un profil sans semelle ni lissage (bon ressuyage du sol)
  • Eviter les risques de gel post-levée

Action n° 5 : Précision de semis - Adapt Semoir

Optimiser son implantation maïs, c'est réussir son semis avec un semoir bien réglé. 

«1 Tonne de M.S. de perdue (ou 10 q/ha) ça ne se voit pas, mais c’est la rentabilité de la culture qui se dégrade... 50 % du rendement du maïs se joue au semis. Consacrer quelques minutes aux réglages et à l’entretien du semoir peut se révéler très rentable !»

Préparation semoir maïs

 

Action n° 6 : Variété à bonne vigueur de départ

La bonne Vigueur de Départ permet à la plante d’atteindre plus rapidement son sevrage/graine et assurer ainsi la composante de rendement principale : le nb de plantes/m2.

Action n° 7 : Technologie biostimulante

logo STARCOVER

La combinaison : vigueur de départ + biostimulant

+ d'infos

Action n° 8 : Soil exploration élevé

Variété à bonne exploration racinaire : une dynamique racinaire au stade jeune corrélée à la puissance du système racinaire adulte pour des capteurs plus efficients en eau et en éléments nutritifs. (Expérimentation avec paramètres agro-climatiques contrôlés).

+ d'infos

schema soil

Action n°9 : Fertilisation localisée au semis

L’apport d’engrais starter localisé vise à améliorer le démarrage et la vigueur de départ de la culture pour une meilleure implantation, et limitera la période de sensibilité aux agresseurs. Les doses couramment utilisées sont de l’ordre de 100 kg/ha.

C’est surtout l’élément phosphore, peu mobile dans le sol, qui lui donne son efficacité (formules de type 18-46-0) par une disponibilité rapide aux racines de la jeune plantule ; l’azote a un intérêt limité dans les sols bien pourvus.

Pour que l’engrais soit efficace, veiller à son bon positionnement :

  • 5 cm sous la graine
  • 5 à 7 cm sur le côté du rang

Trop en surface : pas d’efficacité

Sur le rang : risque de brûlures et développement de charbon commun

Action n°10 : Binage agronomique

Destiné à aérer un sol battu ou tassé en surface (apport d'azote si possibilité en inter-rang) qui redonnera un coup de fouet à la culture, tout en complétant le désherbage.